Un peu d’histoire…

Un buis éternel

D’après le livre Buis de Harry van Trier et Didier Hermans, aux éditions Actes Sud.

Plante rituelle depuis l’Antiquité, le buis a toujours accompagné la vie des hommes. Avant le christianisme, il symbolise la persévérance (il germe dans les conditions les plus difficiles), la vie éternelle (il est toujours vert) et par extension, l’amour fidèle jusque dans la mort.

Puis, le buis a été christianisé, le meilleur exemple, son utilisation durant la période pascale, notamment pour le dimanche des Rameaux. Symbolisant la victoire sur la souffrance et la mort, en hommage au Christ, les rameaux bénis, glissés derrière un crucifix, étaient en même temps destinés à protéger et bénir la maison et ses habitants.

Nombre de coutumes sont liées au buis. Placés aux œillères des chevaux ou dans les cages des oiseaux, les rameaux de buis éloignaient les influences malignes. Lors de la construction d’une maison, on consacrait la première pierre à l’aide d’un rameau de buis trempé dans de l’eau bénite. Rameau scellé ensuite dans le mur, en protection contre la foudre, la tempête, les inondations, la vermine…

Plus proche de nous, le buis présente sûrement des perspectives d’avenir, en médecine, où il est étudié dans le traitement du sida et également pour un remède anti-tumoral.

Dans l’économie, le buis est utilisé pour son bois très dense, très dur et très uniforme, surtout dans les métiers artisanaux, à cause de son coût.
Mais c’est dans l’art floral qu’il excelle puisqu’il est très utilisé pour toutes sortes de compositions végétales.

Pour tout connaitre sur le buis, un livre de référence : Buis d’Harry Van Trier et Didier Hermans – éditions Actes Sud, Version hollandaise, éditions Stichting Kunstboek.

Nous vous conseillons aussi le livre de Mark Jones : Buis et autres topiaires, culture, taille et utilisations aux éditions Ulmer.

XtraVert © 2016